Les difficultés des femmes handicapées pour accéder à l’emploi


Le Défenseur des droits émet des recommandations pour combattre les inégalités et discriminations spécifiques combinant genre et handicap.

Dans le cadre de sa mission de suivi de l’application de la Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées et de lutte contre les discriminations et à l’occasion de la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées (14-20 novembre), le Défenseur des droits a publié, mi-novembre, un rapport sur l’emploi des femmes en situation de handicap. Celui-ci s’intéresse aux personnes dont les caractéristiques les exposent à des discriminations combinant plusieurs critères, le genre et le handicap, et permet ainsi d’étudier l’accès aux droits des personnes en situation de vulnérabilité sociale et économique. « Une telle approche est nécessaire pour que les politiques publiques tiennent compte de la diversité des situations des publics visés et contribuent à l’effectivité des droits de toutes et tous », précise Jacques Toubon.

« Le genre comme la situation de handicap ont des conséquences sur le parcours scolaire et donc sur l’insertion professionnelle des candidates à l’emploi », explique le Défenseur des droits, avant d’énumérer les difficultés rencontrées par les femmes en situation de handicap. Les modalités de scolarisation ainsi que l’existence de stéréotypes freinent leur accès à l’emploi. Malgré les évolutions récentes, le niveau général de qualification des personnes handicapées demeure « faible et constitue un obstacle important à leur accès à l’emploi et leur évolution de carrière ». Les statistiques révèlent que les femmes en situation de handicap sont plus éloignées de l’emploi que leurs homologues masculins. Enfin, celles qui travaillent subissent aussi des discriminations : elles sont concentrées dans certains secteurs d’activités et accèdent difficilement à des postes à responsabilités.

Ces analyses démontrent que les femmes en situation de handicap rencontrent des difficultés et des discriminations dans l’accès à l’emploi et dans leur carrière « parce qu’elles sont femmes, parce qu’elles sont handicapées mais également des inégalités et discriminations spécifiques combinant genre et handicap », constate Jacques Toubon. Le Défenseur des droits appelle donc à « une vigilance particulière » à leur égard,  notamment dans le cadre des politiques de droit commun, et en premier lieu les politiques en faveur des droits des femmes, d’une part, et des personnes en situation de handicap, d’autre part. Il émet des recommandations concernant :

  • La connaissance de la population handicapée, et plus particulièrement des femmes handicapées, et l’accès à ces informations et leur diffusion.
  • La visibilité des femmes handicapées et la lutte contre les stéréotypes.
  • L’accès à la scolarisation et à l’enseignement supérieur.
  • L’accès à l’emploi et la carrière des femmes handicapées.

Pour en savoir plus : Télécharger le rapport « L’emploi des femmes en situation de handicap »