Handicap et emploi


Toute personne handicapée a la possibilité d’être intégrée dans une structure de travail adaptée à son handicap. Le travailleur handicapé est avant tout embauché pour ses capacités et son potentiel et peut bénéficier d’aides favorisant son insertion professionnelle. L’accès à l’emploi des travailleurs handicapés est favorisé par la loi du 11 février 2005 qui pose le principe de non-discrimination et prévoit un certain nombre de mesures et d’aides à l’emploi. Il existe un accès à l’emploi pour chaque travailleur handicapé en fonction de ses aptitudes et de ses ambitions.

Les interlocuteurs
Le point d’entrée est la maison départementale des personnes handicapées(MDPH). Au sein de la MDPH, c’est la CDAPH qui, en collaboration avec l’équipe pluridisciplinaire, prend les décisions relatives aux droits de la personne handicapée, notamment en matière de prestations et d’orientation. En tenant compte de ses souhaits, elle peut l’orienter vers le milieu ordinaire de travail ou vers le «milieu protégé». C’est ensuite les acteurs du service public de l’emploi (ANPE, AFPA) et les partenaires associés tels que Cap Emploi qui assurent l’accompagnement vers l’emploi de la personne et la mise en œuvre du parcours vers l’emploi des travailleurs handicapés.
Les aides
Le travailleur handicapé peut bénéficier d’aides financières :
de l’Agefiph
Prime à l’insertion pouvant être allouée à un salarié handicapé ayant conclu un CDD d’au moins 12 mois ou un CDI avec une entreprise de droit privé, aides techniques et humaines et aides à la mobilité, aide à la création d’activité, aide au maintien dans l’emploi. D’autres aides peuvent être accordées comme l’aide au contrat de professionnalisation, l’aide à l’apprentis-
sage, l’aide au bilan de compétences.
de la CDAPH
La subvention d’installation permettant au travailleur handicapé de s’installer dans une profession indépendante ou libérale.
La formation professionnelle
Les personnes handicapées ont accès à l’ensemble des dispositifs de formation de droit commun, complétés par des dispositifs spécifiques. La formation professionnelle favorise l’accès des travailleurs handicapés à la vie professionnelle, permet le maintien dans l’emploi, contribue au développement des compétences et facilite l’accès aux différents niveaux de
qualification.
Les personnes qui souhaitent approfondir un projet professionnel et se qualifier peuvent être orientées par la commission des droits et de l’autonomie(CDAPH) vers les centres de rééducation professionnelle (CRP).